Devenez propriétaire d’un bien immobilier avec le 3eme pilier.

L’acquisition d’une résidence est souvent le projet d’une vie, un rêve que beaucoup nourrissent. En Suisse, le chemin vers la propriété peut s’avérer complexe, mais il existe des outils performants pour vous aider à franchir le pas. Parmi eux, le 3eme pilier occupe une place de choix, vous permettant d’atteindre cet objectif avec une stratégie financière avisée. Ce système de prévoyance lié à des avantages fiscaux intéressants, constitue un levier pour concrétiser votre projet immobilier. Voyons ensemble comment transformer votre épargne en clé pour votre futur logement.

Le troisième pilier pour financer un projet immobilier à usage personnel

Vous rêvez d’une maison ou d’un appartement en Suisse et vous vous interrogez sur le financement ? Le 3eme pilier, souvent associé à la prévoyance pour la retraite, peut aussi être un allié de taille dans l’acquisition d’un bien immobilier. En effet, l’épargne constituée via le troisième pilier peut être utilisée pour l’achat d’une résidence principale. Cependant, vous devez respecter certaines conditions : le bien acquis doit servir de domicile principal et représenter au minimum 10% de la valeur du projet.

Pour obtenir un prêt hypothécaire, la banque ou la compagnie d’assurance exige généralement un apport personnel substantiel. En combinant votre épargne personnelle, éventuellement un héritage ou d’autres sources de financement, avec l’argent de votre pilier, vous pouvez atteindre les 20% d’apport minimum requis pour la plupart des crédits hypothécaires

Pour une analyse détaillée sur la manière dont le 3eme pilier peut vous aider à devenir propriétaire d’un bien immobilier, n’hésitez pas à consulter ce site https://www.justindeco.fr/comment-devenir-proprietaire-dun-bien-immobilier-grace-au-3eme-pilier/.

Versement anticipé : l’amortissement direct

Considérons maintenant le versement anticipé ou retrait anticipé de votre 3eme pilier pour financer votre achat bien immobilier. Cette approche est connue sous le nom d’amortissement direct. Elle implique de retirer une partie ou la totalité de votre capital pilier pour couvrir le coût de votre bien immobilier. Bien que cela puisse réduire les charges d’intérêt hypothécaire et les mensualités, il convient d’être attentif à l’imposition qui en découle, en particulier pour le 3eme pilier 3A.

L’astuce est de procéder à des retraits échelonnés pour alléger le fardeau fiscal. Par contre, avec le 3eme pilier 3B, qui offre plus de flexibilité, le retrait anticipé ne s’accompagne pas de pénalités fiscales. 

Comments are closed.